Vous devrez bientôt payer des cotisations sociales !

Les députés ont voté cette nuit du 27 octobre 2016 la fin de ce qu’ils estiment être un abus : vous serez dorénavant taxés si vous gagnez de l’argent via les plateformes de réservations, comme airbnb par exemple. Vous devrez vous affilier au régime des indépendants. Et payer des cotisations sociales au même titre que les professionnels de la location de tourisme.

 

Vive les sites d’annonces en ce cas !

Heureusement pour vous, LVF n’est pas une plateforme de réservation, mais bien un site d’annonces, ce qui vous évitera certains ennuis. En effet, dans certains pays d’Europe, sans parler des USA, les gouvernements ont compris qu’ils ne pouvaient pas arrêter l’économie collaborative en freinant ces plateformes. Aussi, ils ont directement décidé d’infliger une amende aux annonceurs : plus de 1 000 € par jour, tant qu’ils n’ont pas retiré leur annonce de ces sites de réservation en ligne. Et comme dit en préambule, même en Europe.

 

Pour l'instant, la France n’attaque pas aussi férocement, mais ce n’est pas à exclure si l’expérience européenne portait des résultats favorables aux états.

 

Payer des cotisations professionnelles

Vous mettez en ligne une ou plusieurs locations pour vous créer un revenu, mais vous devrez rester en-deçà de 23 000 € par an. Au-dessus, vous devrez vous acquitter de cotisations professionnelles. Les acteurs de l’économie collaborative se sentent bien entendu lésés, et en ont assez des menaces autour de ceux qui partagent au motif que vous feriez de la concurrence déloyale.

La décision prend d’autant plus d’importance que les transactions font plus que doubler en ce moment, avec la Normandie en Top réservation, ainsi que la Bretagne et la région Rhône-Alpes.

 

Les rentrées d’argent sont déjà prises en compte dans l’impôt sur le revenu, mais manifestement, ça ne suffit pas. Ce statut de loueur professionnel ne pourra par contre pas être cumulé par les … professionnels qui en font déjà leur emploi.