Des vacances écoresponsables ?

Des vacances écoresponsablesIl existe des gestes écoreponsables dans le quotidien, et si les vacances ont pour but de sortir justement de cette vie de tous les jours, il n’en demeure pas moins que l’aspect écologique reste une ligne maîtresse de certains touristes. Ils optent pour des vacances écoresponsables. Ce type de vacances se trouve principalement dans les campings, mais aussi dans des maisons d’hôtes. Un label peut caractériser cette prédominance.

 

Des premières créations en 2009

Sans parler de nouvelle tendance, puisque certains campings ont cette offre depuis 2009, il est possible de dire qu’elle s’affirme. Très souvent, ce sont les vacanciers qui vaguent d’un lieu à l’autre ou qui n’ont qu’une idée globale de destination, qui découvrent les propositions écoresponsables. Si vous les écoutez bien, ils vous diront presque tous qu’ils passaient par là et que le coin leur a plu, tant au niveau de la végétation, du climat, et aussi le calme qui règne en ces lieux.

 

Et même sur les lieux de l’hébergement, personne ne sait vraiment ce qu’il va découvrir ; c’est sur place, lors d’une petite visite avant de réserver, que la magie opère. Un label est généralement nécessaire, il sécurise les touristes. La clé verte est l’un des plus connu me semble-t-il. Le cahier des charges diffère d’un label à l’autre, et d’un lieu de vacances à l’autre, et force est de constater que certaines locations sont plutôt dans l’extrême écologie. Il faut aimer, ce n’est pas évident pour tout le monde.

 

Les toilettes sèches : le dépaysement assuré !

 A titre d’exemple, les toilettes sèches sont déroutantes pour qui n’en n’a jamais entendu parler, et naturellement ça dépayse, surtout pour quelqu’un n’en ayant fait l’expérience…  Le principe est discutable puisqu’il ne faut pas mélanger le dur et le liquide, ce qui n’est pas évident quand on n’y est pas préparé. Le principe est de recouvrir de sciure vos traces de passage, ce qui permet d’éviter d’utiliser de l’eau. Sans odeur, la décomposition est naturelle, et le compost est ramassé pour être utilisé dans le potager. Les déchets verts sont récupérés à cette même fin, et si les touristes n’ont pas d’obligations, ils sont juste sensibilisés au sujet.

 

Heureusement, toutes les locations saisonnière n’est pas équipée de toilettes sèches ;-)  Surtout que le plus souvent, elles sont publiques… Les touristes trouvent malgré tout que c’est bien pensé, ce qui fait l’attraction de ce type de vacances, en plus de la possibilité de loger dans une yourte ou des typées.  Vous les trouvez principalement dans les campings, et 44 % des 700 établissements français ayant un label écoresponsable en sont. Viennent ensuite les hôtels puis les gîtes.

 

Des propriétaires écoresponsables

Quels sont les propriétaires pouvant demander un label écoresponsable ? Déjà, il faut avoir la fibre biologique ou écologique, car il est question de n’utiliser que des produits écologiques, de rénover avec des matériaux sains, écologiques.

 

L’esprit de ces labels est également proche de l’humain, contrairement à d’autres labels traditionnels qui leurs demandent de correspondre immédiatement à un ensemble de critères pour entrer dans la dense. Ici, le cahier des charges peut être atteint dans sa globalité en plusieurs années ; c’est que l’écologie a un prix, et souvent c’est plus cher que le traditionnel !

 

 

La démarche est donc très éthique, ce qui est une bonne chose. Bien entendu, il y a des contrôles, ce qui gage d’un sérieux en choisissant ce type de vacances