Fichue météo !

Fichue météo !Le chiffre d’affaires des locations saisonnières et du tourisme dans certaines régions, a baissé d’environ 40% depuis que la météo est bloquée sur la grisaille et la pluie en ce mois de juin ! Depuis les inondations qui ont noyées une partie de la France, et après le 13 juin encore, c’est la catastrophe sur le plan économique pour l’environnement dédié aux vacances.

L’ensemble de l’environnement économique

L’environnement économique n’est pas que les recettes des acteurs du tourisme, c’est aussi des emplois de saisonniers. Beaucoup n’ont toujours pas embauchés en ces dernières semaines de juin. Paradoxalement, les restaurateurs par exemple ont le sourire, mais c’est désespérément vide. Les touristes qui habituellement font quelques emplettes dans les magasins, n’achètent plus rien non plus : la grisaille et la pluie ne donnent absolument pas envie d’acheter des shorts ou des manches courtes… L’essentiel essaye de limiter les pertes, mais ce n’est pas la qualité des soldes qui va changer quoi que ce soit, si tant est que l’on puisse les appeler des soldes cette année !

L’intérêt d’avoir une piscine couverte

Certains peuvent adapter leur activité avec des produits qui suivent la météo, mais ce n’est pas le cas du marché de la location saisonnière. Si vous n’avez pas de piscine couverte, les locataires ne vont pas se bousculer sur Juin et Juillet, selon la région où vous avez le logement. Par exemple, il fait très chaud en ce moment sur Lyon (42° ce midi) alors qu’à Lorient il fait un temps d’hiver en du gris et de la pluie exclusivement (à midi aussi).

Les seniors craignent la pluie !

En cette hauteur de l’année, ce sont les seniors qui occupent le plus la sphère du tourisme, or ils se trouvent être également la tranche de population la plus capricieuse à la météo, n’hésitant pas à repousser à d’autres dates leurs vacances, comme septembre ou octobre. Il y aurait beaucoup plus de logements libres cette année qu’en 2015, sur le mois de juin. Même les campings cars sont moins nombreux à circuler sur les routes de France, et quand j’en vois à l’heure du déjeuner, leurs passagers ne sont ni dans les restaurants, ni en bord de mer, mais sur les parkings des grandes surfaces à manger les portes ouvertes…

Non, franchement, ce mois de juin n’est pas du tout propice aux vacances. Fichue météo… !