La lance sportive sétoise

 

 

La lance sportive sétoiseLa lance sportive sétoise est avant tout une tradition, plus qu’un sport. Elle est pratiquée depuis maintenant plus de 500 ans. Née dans la région du Languedoc-Roussillon, cette joute nautique séduit de nombreux passionnés, et donne lieu à des compétitions. Dans ce sport, deux jouteurs, debout sur la plateforme d’une barque, s’affrontent. Le but est simple : faire tomber l’adversaire à l’eau.

La plus attendue et appréciée des compétitions est celle organisée à Sète, au mois d’août vers la fin des vacances. Dans cet article, je reviens sur l’histoire de ce sport, et sur les tournois organisés.

 

En savoir plus…

La lance sportive sétoise est un sport, appelé plus généralement joute nautique, dans lequel 2 barques, l’une rouge et l’autre bleue, sont manœuvrées par des rameurs. Guidées par les barreurs, ou encore timoniers patrons, ces embarcations possèdent une plateforme, appelée tintaine sur laquelle se tiennent les jouteurs, à 3 mètres au-dessus de l’eau.

 

Les barques sont face à face, et sont propulsées l’une vers l’autre, pour permettre aux jouteurs sur la tintaine de se confronter, à l’aide d’une lance et d’un bouclier. Lorsque les embarcations se frôlent, c’est l’assaut final. L’objectif d’un jouteur et de faire tomber son adversaire. Celui qui restera debout sur la plateforme gagnera la passe.

 

L’histoire d’une tradition

La joute nautique est une discipline créée en 1666, dans le Languedoc-Rousillon. Suite à la naissance du Pavoir d’Or, une Société de jouteurs, la ville de Sète décide également de créer son propre club, La Lance Sportive Sétoise. Cette initiative marque le désir des habitants de Sète de mettre en avant et de rendre ses lettres de noblesse à ce sport qui leur est cher.

 

Les défenseurs de la lance sportive sétoise organisent alors un important événement nocturne, le 31 août 1935 : une compétition rassemblant 20 jouteurs, dans la catégorie des poids plume. Une foule se rassemble pour admirer les exploits des jeunes sportifs et des vétérans, tous rassemblés pour célébrer cette tradition vieille de plusieurs siècles. Cette coutume est alors adoptée et perdure jusqu’à nos jours. Chaque été, à l’occasion de la Saint-Louis, Sète accueille un grand tournoi, où une centaine de passionnés viennent croiser les lances.

 

C’est seulement en 1960 que la lance sportive sétoise est reconnue comme un sport aux yeux de l’État. Depuis, cette discipline a pris une ampleur sans précédent. Chaque quartier de la ville de Sète possède sa propre société de joueurs, soit 7 au total !

 

Un nombre record

Divertissant mais dangereux, seuls les hommes sont autorisés à pratiquer ce sport. Lors des compétitions, il n’y a rien à gagner, si ce n’est la gloire et le respect des jouteurs de Sète, et bien entendu, des prix. Ceux-ci sont attribués au meilleur joueur individuel, mais également aux équipes. La ville de Sète en compte 7, un nombre record. Elle accueille également le tournoi le plus attendu de l’année, celui de la Saint-Louis, plus apprécié encore que la coupe de France ou le championnat de ligue. Les languedociens ne représentent pas moins d’un quart des licenciés de France.

 

 

Il est dommage que l’événement ne soit pas en pleine saison de vacances pour qu’un maximum de touristes puissent en profiter, en même temps il est vrai que les compétiteurs partent également en congés, et si l’on veut qu’il y ait des candidats, la festivité doit être décalée…