La neige de culture est arrivée, pas les flocons…

 

Avec les premiers flocons qui sont tombés en novembre, j’ai fait partie des personnes convaincues que le manteau blanc allait très rapidement être au rendez-vous cette fin d’année 2015. Voilà qui n’a pas duré plus de 2 semaines : avec le réchauffement météorologique, non seulement il n’a plus neigé, mais en plus tout a fondu. Les stations de ski tentent de trouver des solutions : déplacer la neige, canon à neige, et comme en Savoie, la neige de culture !

 

Que penser de la neige de culture ?

La neige de culture commence à faire polémique après la Cop21, étant acheminée par les voies aériennes dans des sacs similaires  à l’eau dans les zones de feux. Mais certains touristes la voient d’un très bon œil, au motif que certaines stations essayent « de faire quelque chose ».

 

Il est très surprenant de voir les télésièges survoler quelques amas de neige de quelques mètres carrés, alors qu’il n’y a rien autour. C’est surtout qu’il falloir beaucoup d’allers-retours pour enneiger ne serait-ce qu’une piste entière, car au prix de la neige artificielle, il y a celui de l’hélicoptère et du carburant.  Si c’est pour du décors, ça va  coûter fort cher finalement.

 

Les stations de Savoie qui n’ont ouvert que 30 % des pistes de ski, expliquent qu’il s’agit principalement de sauvegarder une activité économique et d’assurer le maintien de l’emploi. Le prix pour quelques km de piste est d’environ 5 000 €. Dans certaines stations, il a été dépose 2 tonnes environ en un peu plus de 2 heures de temps.

 

Il faut s’adapter au soleil…

Si des skieurs trouvent appréciable d’avoir une piste et de profiter des vacances, une autre partie pense que c’est trop cher et pas assez écologique. Ce que partage aussi différentes stations qui préfèrent s’adapter : spa, ballons montgolfières, location de VTT, ballades non plus en raquettes mais en chaussures de randonnées, luge dite d’été, patinoire, piscine, etc.

 

Les autocaristes ont d’habitude les véhiculent pleins de touristes, ralliant des grandes villes à des stations de ski chaque année. En cette fin 2015, certains voyages ne sont remplis que de 3 vacanciers, ce qui est loin d’être rentable.

 

 

 

Je ne pense pas qu’il y ait un impact pour la location saisonnière, car la neige était annoncée, et les réservations se conclues généralement par le paiement d’un acompte. Pour les hôtels, c’est un peu plus complexe, car il est facile d’annuler une réservation par téléphone, tant qu’il n’y a pas de paiement en ligne pour valider le séjour.

Quoi qu’il en soit, la neige est annoncée de façon certaine pour ce week end…