Les nouvelles régions en perspective...

 

Les nouvelles régions en perspective...Le 17 décembre 2014, le Parlement a décidé d’une nouvelle carte des régions de France, qui passeront donc en 2016 de 22 à 13. Je vous propose de découvrir les différentes dénominations des nouvelles régions, ainsi que les polémiques autour de la réforme et les impactes sur la location saisonnière.

 

Certaines dénominations ne changeront pas

La réforme des régions a épargné certaines nominations, notamment l’île de France, le Centre Val de Loire, le Pays de la Loire, la Bretagne, la Provence-Alpes-Côte d’Azur, ou encore la Bourgogne Franche-Comté et la Corse.

 

C’est à l’Est que la question de la dénomination fait débat. En effet, un mois avant le scrutin fatidique, l’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne pourraient être rebaptisées Le Grand Est, l’Austrasie ou encore les Quatre-Frontières.

Il en va de même pour la région comprenant Clermont-Ferrand et Lyon. Finalement, c’est la dénomination Rhône-Alpes-Auvergne qui a été retenue. D’un autre côté, ça ne change pas grand-chose, elle est déjà parfois nommée ainsi.

 

Mais, au-delà du nom des régions, d’autres polémiques secouent les Français.

 

Les polémiques engendrées par la réforme

Les Français semblent partagés, en ce qui concerne le redécoupage des régions. Plus de 43% d’entre eux se disent insatisfaits par la réforme, la plupart dans l’Est de la France. Les Alsaciens ont d’ailleurs manifesté leur mécontentement dans les rues, à l’annonce de l’unification avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne. Seuls 14% se disent satisfaits. Les autres considèrent cette réforme comme une menace pour leur région actuelle.

 

Une autre polémique secoue les Français, celle des capitales régionales. Alors que certaines restent inchangées, notamment Paris, neuf d’entre elles perdront leur statut en 2016. C’est le cas d’Amiens, Nancy ou encore Montpellier. Le maire de la ville a d’ailleurs dénoncé une décision « prise à trois ou quatre dans une cabine téléphonique ».

Le choix de Rouen semble convenir à 78% des normands de Haute Normandie, contre 15% pour les habitants de Basse-Normandie.

Seul Bordeaux semble satisfaire le plus grand nombre.

 

 

Récemment, le Conseil d’État a rejeté un recours contre cette réforme, demandé par trois associations et 5 particuliers, entérinant pour de bon la nouvelle carte des régions, au désespoir d’une grande partie des Français. Et si vous avez un site de locations saisonnières, vous allez vite voir que l’intervention du développeur web va devenir une nécessité, ce qui aura également un coût : il faudra bien apporter les modifications aux codes pour que les nouvelles régions remplacent les anciennes dans les nouvelles annonces, mais aussi que les publiées soient en phase en avec la réforme, ce qui va demander une modification subtile de la base de donner et de l’affichage dans le site…