Ploumanac’h en pleine côte de granit rose !

 

Ploumanac’h en pleine côte de granit rose !Voici une plage localisée au milieu de la côte Nord de Bretagne qui fait exulter aussi bien les familles avec des enfants, que les amoureux de paysages mystérieux !  Le bonheur de ces vacances tient notamment en ce qu’il est possible de visiter la plage, de faire des balades sur la côte, et d’observer de nombreuses espèces d’oiseaux. Mais qu’est-ce qui la rend si spéciale ? La Côte de Granit Rose possède des formations rocheuses et sablonneuses aux tons uniques à la région, c’est vraiment à voir.

 

En fait, sur toute sa longueur le littoral de la Bretagne est extrêmement découpé, et chaque petite crique peut cacher une autre anse boisée ou une plage de sable. Un de ses lieux les plus spectaculaires se trouve au milieu de sa côte Nord, au niveau de la section appelée Côte de Granit Rose, et l’on retrouve justement Ploumanac’h.

 

Une des plus agréables stations balnéaire de Bretagne

Le village de Ploumanac’h est une des plus agréables stations balnéaires qui se cachent dans ce paysage rocheux surréel de rochers escarpés teintés d’un rose scintillant, de falaises et de blocs de roche biscornus. Si vous arrivez alors que la marée est haute, vous ferez face à une magnifique plage en forme de croissant de lune, surplombée par quelques hôtels et s’ouvrant vers l’Ouest sur un estuaire parsemé de petits îlots. Lorsque la mer se retire, le sable s’étend de plus en plus loin, des affleurements solitaires émergent et se tiennent tels de robustes monolithes, et les îlots deviennent des îles. La pièce maîtresse de ce tableau est le petit château qui se dresse hors du chaos rocheux, sur le plus grand de ces blocs désordonnés. Etonnamment, c’est l’endroit où l’auteur polonais Henryk Sienkiewicz a écrit Quo Vadis, une saga sur l’antique Rome qui lui a valu un Prix Nobel. Ce château est désormais la propriété d’un comédien allemand, et est fermé au public.

 

Ploumanac’h, qui était au départ un lieu de prière (en breton plou signifie paroisse et manac’h signifie moine), contient toujours une chapelle médiévale et un rocher partiellement submergé sur la plage qui est surmonté d’un ancien sanctuaire. De nos jours, cependant, cela ressemble beaucoup plus à une destination de vacances pour familles. La seule route se termine juste avant d’arriver sur la plage, au milieu d’un rassemblement d’hôtels et de restaurants, alors que les caps visibles au loin sont accessibles uniquement à pieds.

 

Le plus populaire à voir…

La balade la plus populaire de Ploumanac’h commence à la plage principale et serpente le long du Sentier des Douaniers sur presque 5 kilomètres. Dans d’autres endroits du monde, le granit peut sembler être une pierre maussade et menaçante, mais ici elle est patinée jusqu’à avoir des formes oniriques et elle rayonne d’une chaleur rougeâtre lorsque le soleil se couche, enchanteresse. La plupart des rochers notables le long du chemin ont été baptisés avec des noms qui sont parfois évidents (tels que le Pied, qui est grand, nu et complété d’orteils, ou la Crêpe) ou alors complètement loufoques (comme la Tortue ou la Torpille). Un phare isolé de tout se trouve également dans ce village, ainsi qu’une immense quantité de petites baies cachées. Le sentier de randonnée qui longe la côte, qui fait partie du sentier GR34, emmène ses visiteurs jusqu’à la ville de Perros-Guirec, plus calme mais aussi plus grande, qui propose les nécessités manquantes à Ploumanac’h, comme des cafés, des boutiques, un marché ainsi qu’un grand port de plaisance.

 

Pour les amateurs de vie sauvage

A l’image de nombreuses villes côtières bretonnes, Ploumanac’h comprend deux parties distinctes : Ploumanac’h-Plage, qui touche le littoral, et Ploumanac’h-Bourg, le centre-ville officiel qui se situe un peu plus au Sud. Au milieu, le cap contient un parc public qui attire les amateurs de vie sauvage, lui aussi jonché d’étranges formations rocheuses rougeâtres, notamment une qui rappelle immanquablement le chapeau de Napoléon. En été, les balades en bateau partent du petit port de pêche qui touche le bourg. Leur destination est le sanctuaire d’oiseaux de mer appelé Sept-Îles qui n’est pas loin de la côte, où des espèces telles que le macareux, le fou de Bassan et le guillemot sont présentes du mois de mars à juillet.

 

Des points d’intérêts touristiques très anciens

Le saviez-vous ? La Bretagne ne fait officiellement partie de la France que depuis 1532, et plus de 200 000 de ses habitants parlent le breton. Saviez-vous également que l’estuaire près duquel Ploumanac’h se tient, a été créé par deux ruisseaux voisins, le Grand et le Petit Traouïéro ?  De petits moulins à eau utilisaient l’énergie marémotrice pour moudre leur blé à l’embouchure de ces deux ruisseaux jusqu’en 1375, et leur remplaçant datant du 19e siècle sur le Petit Traouïéro sert aujourd’hui de point de départ d’une ballade tranquille le long de la vallée.

 

Etant donné que la plupart des visiteurs courent sur la plage et qui occupent les sentiers de Ploumanac’h, ne sont là que pour la journée, c’est un lieu paisible le soir, même en plein milieu de l’été. Ne venez pas ici à la recherche d’une vie nocturne excitante ; retournez à votre location saisonnière après 21 h 30 ! De la même manière, se promener avant l’heure du petit-déjeuner, lorsque tout le monde dort encore, est un vrai plaisir.

 

 

 

Comment se rendre sur place ?

Le village se trouve à environ 70 kilomètres à l’Est de Roscoff et à 170 kilomètres à l’Ouest de Saint-Malo. Pour l’atteindre en voiture, quittez la nationale 12 à Guingamp, roulez 25 minutes vers le Nord-Ouest en direction de Perros-Guirec et suivez ensuite la départementale 788 pendant 5 kilomètres vers le Nord.

 

Les meilleures plages

La plage principale de Ploumanac’h, connue sous le nom d’Anse St-Guirec, est un petit demi-cercle de sable fin abrité du vent. C’est un lieu magique, tout particulièrement pour les enfants, qui peuvent construire des châteaux de sable, explorer les zones rocheuses pour trouver des coquillages ou tout simplement se baigner dans l’eau fraîche.

 

La Bastille est une autre plage, légèrement plus petite mais assez semblable, qui se trouve à quelques minutes du cap voisin, qui n’est accessible qu’à pieds et a donc moins tendance à être surpeuplé. Tout au bout du Sentier des Douaniers, après une petite heure de marche le long du littoral à un rythme tranquille, la Plage de Trestraou est la plage principale de Perros-Guirec, bordée de snack bars et de parcours de mini-golf.

 

 

 

Afin d’immortaliser les paysages de cartes postales de Bretagne et son cottage typique de bord de mer niché entre deux immenses blocs de granit rose, dirigez-vous vers Plougrescant, à une trentaine de kilomètres à l’Est de Ploumanac’h. Le marché du vendredi de Perros-Guirec offre une excellente opportunité pour goûter la véritable crêpe bretonne, encore chaude. Avec ses petites plages, ses jardins luxuriants et ses bruyères colorées, l’Île de Bréhat n’est qu’à 50 kilomètres à l’Est de Ploumanac’h. Accessible à partir de la Pointe de l’Arcouest, c’est une excursion inoubliable pour petits et grands.