Un mois de novembre difficile pour le tourisme

 

Bonnes et mauvaises nouvelles pour le tourisme en ce mois de novembreJe crains que ce mois de novembre soit difficile pour le tourisme en général, et pour les hébergements saisonniers en particulier. En cause, la faute à pas de chance avec une météo exécrable, et une décision du gouvernement français créant une nouvelle taxe. Faute n’est pas coutume, aujourd’hui je vais vous exposer plus de mauvaises nouvelles que de bonnes, mais c’est de saison.

 

Quand la météo s’en mêle…

A part quelques heureux de la météo que sont les surfeurs et des baigneurs franchement inconscients du danger qu’ils courent dans les vagues houleuses, tous les abords côtiers se protègent des flots et des intempéries. Les propriétaires parisiens de maisons de vacances risquent d’être appelés sur place pour constater des dégâts si la situation continue. A part peut être la Bretagne et les Pays de la Loire, je crois bien que tout le Sud jusqu’au Sud-Ouest est concerné, principalement les Alpes Maritimes.

 

Ceci dit, dans un couloir partant des Alpes Maritimes justement, et remontant plus haut que la région Rhône-Alpes, il pleut beaucoup, avec des routes transformées en petits torrents par exemple. La bonne nouvelle est que les inondations sont absentes, mais la situation météorologique reste instable. D’un autre côté, les vacances de la Toussaint sont terminées, donc ce n’est pas bien grave si l’on ne peut pas faire de tourisme. En même temps, ce n’est pas en Alsace que d’éventuels vacanciers à la retraite vont voyager, les cols des Vosges sont bloqués par les locaux qui protestent contre le passage insupportable des camions en tout genre.

 

Il semblerait même que voyager dans les étoiles soit devenu risqué cette semaine… ! Le plus simple est de rester chez soi. Le problème est que même dans sa maison personne n’est à l’abri : une mini tornade s’est abattue dans le Sud. Il parait qu’elle faisait un bruit d’avion qui allait tomber. Du coup, il est conseillé de ne pas se déplacer !

 

La voiture est nécessaire

Et ce conseil est une belle transition pour évoquer un souci qui pointe son nez pour les vacanciers à la montagne principalement, mais également ceux aimant le ressourcement de la campagne. En effet, environ 6 000 stations de proximités menacent d’être supprimées, c’est la nouvelle de la semaine. Il se trouve que les travaux de mises aux normes coûtent très chers, et que 30 % sont financés par des aides de l’Etat ; lequel propose de les supprimer. Si vous partez en vacances dans ces zones, vous avez remarqué comme moi qu’il faut parfois rouler plus de 5 km avant de trouver une station service, et pas nécessairement la moins chère en plus. Imaginez s’il y en avait encore moins… A ce jour, il parait que la Creuse disposerait du plus petit nombre de stations services ; vous avez intérêt à avoir le plein pour faire du tourisme là-bas.

 

Parlons d’argent…

L’Etat fait encore parler de lui, car en cherchant à réaliser des économies, 28 agglomérations viennent d’être concernées par une nouvelle taxe sur les maisons secondaires. Une mesure qui rapporterait 150 millions d’euros, certes, mais qui aurait sans doute des conséquences sur les prix des locations. En fait, tout propriétaire d’un bien immobilier qu’il n’occuperait pas à titre principal, payeraient cette nouvelle taxe. Seraient par contre exemptés les propriétaires devant loger ailleurs pour des raisons professionnelles, ainsi que les personnes âgées ayant un bien qu’elles n’occupent pas, car vivant dans une maison de retraite.

 

 Blason d'Hendaye

 

 

 

J’ai du mal à finir ce billet sur une mauvaise note, du coup, je me suis forcé un peu pour trouver une bonne nouvelle en rapport au tourisme, et c’est dans la baie d’Hendaye que je l’ai trouvée. Une petite baleine à bosse de 8 à 10 mètres semble effectuer une boucle dans ce point du pays basque. Il se trouve que le lieu est sur son trajet migratoire, et que vous pouvez la voir encore cette semaine a priori. Il faudra être patient, car elle aime se faire discrète, et l’événement est assez rare. Petite facétie, la ville d’Hendaye possède l’animal dans son blason !